Les solutions de 7 organisations ouest-africaines face à 7 réalités que vivent les femmes en pleine crise du COVID 19

Date de publication :: 
Jeudi, 30 juillet, 2020

Alors que la pandémie mondiale de COVID-19 continue de faire des victimes en Afrique de l’Ouest, les conséquences de la crise se font déjà sentir sur les populations ouest-africaines. La situation économique de milliers de personnes en Afrique de l’Ouest, tout comme celle du reste du monde, est grandement fragilisée par la pandémie, dans un contexte régional de grandes inégalités et de pauvreté. Sept organisations ouest-africaines, WILDAF, ROPPA, RBM, WANEP, REPSFECO, APESS et ROALJEF-Mali, accompagnées par Oxfam et CARE, ont décidé de mettre en avant l’impact de la crise du COVID-19 sur les femmes en Afrique de l’Ouest dans toute leur diversité : agricultrices, commerçantes, femmes dans les communautés de pasteurs, dans les coopératives, vivant dans les zones urbaines ou rurales. Les femmes, parce qu’elles occupent non seulement les emplois les plus précaires, souvent dans le secteur informel, mais aussi car elles sont les premières donneuses de soins dans leurs communautés, sont en effet en première ligne face à la crise, qui renforce de manière cruelle les inégalités de genre préexistantes et menace à certains égards les avancées réalisées au cours des dernières années pour l’égalité entre les hommes et les femmes