NOTE DE PLAIDOYER à l’occasion du Sommet Régional des Dirigeants Africains pour l’amélioration de l’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène dans les établissements de santé

Auteur(e) :: 
Cluster Santé et Cluster WASH Burkina Faso
Date de publication :: 
Samedi, 24 avril, 2021

Nous saluons l’organisation du sommet régional des dirigeants africains sur l’amélioration de l’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène dans les établissements de santé.

  • Nous honorons ce sommet, qui nous rappelle la nécessité d’assurer l’accès à des services de WASH adéquats, spécifiquement dans le cadre de la pandémie Covid-19 actuelle.
  • Nous célébrons et encourageons l’initiative prise dans le cadre de ce sommet de définir des engagements concrets et spécifiques, ainsi que d’élaborer une feuille de route pour le suivi des progrès, et un mécanisme régional de redevabilité.
  • Nous accueillons favorablement la volonté d’encourager un plus grand engagement des gouvernements dans l’amélioration de l’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène dans les établissements de santé.

Nous rappelons quelques initiatives intéressantes déjà réalisées ou en cours de réalisation dans ce domaine par le Cluster WASH, le Cluster Santé et ses membres respectifs :

  • Création d’un groupe de travail technique WASH-in-Health en commun entre le Cluster WASH et le Cluster Santé ;
  • Définition de normes minimales pour les interventions WASH dans les Centres de Santé en situation d’urgence ;
  • Définition d’un paquet minimum d’activités WASH dans les Centres de Santé en situation d’urgence ;
  • Elaboration des outils d’évaluation des besoins WASH dans les centres de santé
  • Inventaire national WASH-in-Health en cours de lancement ;
  • Elaboration d’un plan stratégique pluriannuel pour le WASH dans les centres de santé prévu pour les prochains mois.

Nous saluons également les efforts des organisations membres des 02 Clusters, qui ont pu apporter une aide d’urgence en WASH dans 100 centres de santé courant 2020 et 50 centres de santé courant le premier trimestre 2021.

En ligne avec la note récemment élaborée par le Cluster WASH[1], nous confirmons que les besoins en WASH, notamment dans les établissements de santé, ne peuvent être couverts qu’à travers une réponse conjointe par l’ensemble des acteurs : étatiques, humanitaires et de développement.

Ainsi, le Cluster WASH et le Cluster Santé du Burkina Faso mettent en avant les recommandations suivantes :

Spécifiquement pour le WASH en santé :

  • Améliorer la collaboration entre le Ministère de la Santé et le Ministère de l’Eau et de l’Assainissement ;
  • Intégration des indicateurs spécifiques WASH dans le système de suivi des données de la santé ;
  • Accélérer l’élaboration de la feuille de route pour l’atteinte des ODD en termes de WASH dans les centres de santé au Burkina Faso ;
  • Créer un cadre formel de coordination et concertation du WASH-in-Health (formalisation du Groupe de travail technique ou établissement d’une task force) ;
  • Accroitre les financements pour les interventions WASH dans les Centres de Santé ;
  • Améliorer et valider formellement les normes et standards techniques pour les infrastructures WASH dans les Centres de Santé ;
  • Systématiser dans les budgets dédiés au fonctionnement des formations sanitaires une rubrique budgétaire spécifique pour les frais d’opération et maintenance des équipements et infrastructures WASH ;
  • Renforcer les capacités des acteurs nationaux dans le domaine du WASH in Health et Renforcer les capacités des formations sanitaires ;
  • Améliorer l’analyse des besoins WASH dans les centres de santé à travers des outils harmonisés et exhaustifs tels que le WASH-Fit.

Globalement sur la collaboration entre acteurs pour relever conjointement le défis :

  • Nous encourageons les autorités et les bailleurs de fonds humanitaires et de développement à créer des conditions de financements Eau, Hygiène et Assainissement qui sont mixtes humanitaires-développement, flexibles, pluriannuelles, et basées sur les besoins ; et à augmenter les budgets nationaux WASH proportionnel aux besoins réels.
  • Nous encourageons les acteurs étatiques, humanitaires et de développement à mettre en place une coordination efficace qui permettra d’assurer l’institutionnalisation des approches NEXUS afin de mieux répondre aux besoins des populations, et de définir une stratégie adaptée et coordonnée doté d’un outil de suivi commun et accessible.
  • Nous encourageons les acteurs humanitaires et de développement à capitaliser et systématiser les bonnes approches pour faciliter et améliorer l’ensemble de la réponse WASH dans les zones affectées par la crise humanitaire.

 

Fait à Ouagadougou, le 23 Avril 2021

 

[1] Nexus Humanitaire - Développement pour répondre aux besoins urgents d’eau, hygiène et assainissement au Burkina Faso – WASH Cluster Burkina Faso, Mars 2021