Déplacés internes et populations hôtes : 8000 ménages et 04 centres de santé bénéficiaires du matériel d’hygiène pour répondre à la covid19

Distribution de matériel d’hygiène aux personnes déplacées internes à Kaya

Distribution de kits d’hygiène aux personnes déplacées internes à Kaya

Pour éloigner la hantise de la covid19 des déplacés internes et populations hôtes, Oxfam et ses partenaires, ATAD et le GFFO (German Federal Foreign Office).  ont multiplié les actions dans la région du Centre-Nord qui abrite plus de 104 800 déplacés internes, répartis sur plusieurs sites. Ce sont des actions de distribution de kits d’hygiène, des actions d’assainissement du cadre de vie, des actions de sensibilisation sur la prévention de la maladie à Corona virus, etc. qui ont été développées dans le cadre du projet HPD covid19, initié en 2019 par Oxfam et ces partenaires, en réponse à la crise sanitaire de la maladie à Corona virus. En effet, permettre aux personnes déplacées internes de se prémunir de la covid19, constitue la mission que s’est donnée Oxfam au Burkina dès les premiers cas de la covid19. A cet effet, elle a réaménagé ses projets et programmes pour répondre de la crise sanitaire. Pour ce faire, les sites des personnes déplacées internes étant des lieux très vulnérables à la propagation de la maladie à corona virus ont été particulièrement visés. Oxfam a déployé dès les premiers cas, ses équipes pour couvrir ces espaces dans la région du Centre Nord et dans d’autres régions comme le Sahel.

Sur les sites des déplacées internes de Kaya, des dispositifs de lavage des mains ont été installés. Les kit-covid19 sont de deux types, ceux à usage public et ceux à usage familial. Au total 182 dispositifs de lave mains ont été distribués et ou installés dans la région et ses environs. 8000 ménages et 04 centres de santé, ont bénéficié de ces kits. Par ailleurs, les kits et la sensibilisation à l’endroit des PDI ont impactés positivement leur vie. Pour Alimata SAWADGO, bénéficière sur le site de PDI de l’ex yaar du secteur 04 de Kaya, en plus de les protéger contre la covid19, le projet les a également protégés contre d’autres maladies liées au manques d’hygiènes. « J’ai participé à plusieurs sensibilisations après avoir reçu le kit-covid. Maintenant, j’ai un kit-covid complet, je connais les bonnes techniques de lavage de mains, d’entretien de mes kits et aussi ce qu’il faut faire pour le respect des mesures barrières. Mes enfants sont passés aujourd’hui maîtres dans l’art de se laver les mains et dans le respect des règles d’hygiènes. Depuis, ma famille et moi sommes à l’abri de cette maladie dangereuse. Je constate également que mes enfants tombent rarement malade et ne font plus de diarrhée comme avant » à signifier Madame Sawadogo. En plus, dans le cadre du projet, un poly tank d’une capacité de 3000 litres a été installé au sein de chaque site de personnes déplacées internes.

Une campagne de communication pour faire respecter les mesures barrières

En plus des installations de poly tank, de la distribution des Kit-covid19, Oxfam avec son partenaire ATAD ont mené d’autres actions. Une campagne de communication axée sur des affichages de messages publics, sur la sensibilisation des associations et autorités locales, sur la diffusion de messages radiophoniques et mégaphone. En plus, des appuis financiers (cash transfert) ont été octroyés à la population cible, aux personnes vulnérables et à risques pour faciliter l'accès aux services de santé pour. Il va s’en dire que toutes ces activités de sensibilisation ont fait focus sur les sites des déplacés internes

Oxfam a aussi renforcé les capacités de son partenaire de mise en œuvre du projet HPD-covid19, ATAD, à travers des formations et sensibilisations : « on a bénéficié de plusieurs formations pour renforcer nos capacités., nous aussi avons bénéficié des cache-nez, du gel désinfectant, étant donné qu’il est difficile de disposer de l’eau et du savon sur tous les sites pour nous laver les mains. On a ensuite eu des boites à images pour nous permettre de mieux sensibiliser les bénéficiaires, car avec les images à l’appui, la sensibilisation est plus percutante. On a eu des formations sur la collectes de données concernant le covid19 qui nous a permis de comprendre la perception des communautés évoluait en fonction du temps » a déclaré Cheick Abdel Rachid Floris Kouraogo promoteur Wash HPD covid19 à ATAD.

En rappel, le projet HPD (Humanitarian Programm Document) Covid19 a pour objectif d’apporter une réponse d’urgence dans la crise humanitaire et sanitaire au Burkina Faso, une crise encore plus sévère dans le Centre Nord et le Sahel. Ainsi, dans un contexte où la maladie à corona virus continue de sévir chemin, malgré quelques difficultés d’approvisionnement des kits-covid en eau, Oxfam peut se féliciter d’avoir pu apporter sa pierre à la gestion et à la protection des PDI, population doublement vulnérable