Commune de Kaya : Le CSPS du secteur 6 revit grâce au Cadre de Dialogue Citoyen

Président CDC de Kaya

La commune de Kaya dans la Région du Centre-Nord est bénéficiaire du programme de renforcement de la gouvernance locale et du contrôle citoyen au Burkina Faso, financé par l´Ambassade du Danemark. Grâce à ce programme, plusieurs acquis en matière de développement ont été acquis par la population de cette localité. Ceux qui fréquentent le CSPS du secteur 6 de la ville en savent quelque chose.

Les habitués connaissent bien l’histoire. Au Centre de santé et de promotion sociale (CSPS) du secteur 6 de la ville de Kaya, il n’y avait point d’électricité, ni d’eau. De façon plus précise, pendant quatre ans, aucune goutte d’eau ne tombait du robinet de ce CSPS. Cette situation va changer avec l’intervention du Cadre de dialogue citoyen (CDC) de la commune de Kaya. Selon Prosper Napadnaba, point focal CDC Kaya, lui et les autres membres du bureau CDC, ont fait du rétablissement de l’eau et de l’électricité du CSPS, leur bataille. « Nous avons cherché à comprendre », a fait remarquer le point focal du CDC lorsque lui et ses camarades du bureau ont constaté que depuis quatre ans « le CSPS n’avait pas d’électricité et d’eau ».

Sur la question, les membres du CDC sont allés aux renseignements auprès du maire et du médecin chef de district (MCD). Ce dernier a détaillé des multiples démarches entreprises depuis plusieurs années pour débloquer le problème d’eau et d’électricité dans le CSPS. Et ses explications ont fait « froid au dos », pour emprunter les mots du point focal Napadnaba. Le MCD s’est notamment réjoui de voir une OSC s’intéresser aux problèmes du CSPS du secteur 6. Les résultats n’ont pas tardé !

« Présentement, l’eau coule et l’électricité est là », s’est félicité le point focal du CDC/Kaya. En plus des problèmes d’eau et d’électricité du CSPS, le CDC a mené un plaidoyer pour la réfection du pont de Napagba de la ville. Effectivement, grâce au concours des autorités au niveau national et décentralisé, le pont a été refait pour le grand bonheur des populations.

 La création du CDC est un ouf de soulagement pour la population 

Des dénuements heureux qui donnent du crédit à l’existence du CDC. « La création du CDC est un ouf de soulagement pour la population », a indiqué Soré Iliasse, président du CDC de Kaya. « Les populations nous appellent pour les secourir ou les aider à résoudre des problèmes », a dit pour sa part Prosper Napadnaba. Pourtant, le démarrage des activités du CDC de la commune de Kaya n’a pas été aussi aisé. « Le bureau de 10 membres est allé se présenter au maire de Kaya. Et c’est là que les inquiétudes ont commencé car d’aucuns ont pensé que nous sommes venus pour mettre du sable dans leur couscous. C’est au fur et à mesure que les autorités communales ont compris que le CDC a un rôle important dans la commune de Kaya », a rappelé notre interlocuteur Napadnaba. Pour ce qui est des perspectives, le CDC Kaya a noté que « beaucoup d’activités ont été menées mais il en reste encore beaucoup ». « Nous avons une feuille de route que nous mettrons en œuvre. Je demande la compréhension et l’accompagnement de tous », a conclu le président du cadre.

Les activités du CDC Kaya rentrent dans le cadre de la mise en œuvre du programme de renforcement de la gouvernance locale et du contrôle citoyen au Burkina Faso, financé par l´Ambassade du Danemark. Ce programme dont le volet opérationnel a été confié à Oxfam et ses partenaires associatifs que sont le Secrétaire Permanent des ONG (SPONG), l´Organisation pour le Renforcement des Capacités de Développement (ORCADE) et la Coalition Burkinabè pour les Droits de la Femme (CBDF), « vise la promotion d’une citoyenneté active pour la réduction des inégalités de manière progressive et inclusive est promue en créant et utilisant d’espaces dans lesquels les citoyennes et citoyens exercent leurs droits afin d’influencer et contrôler l’augmentation des ressources pour les dépenses au profit de services publics de qualité, de systèmes fiscaux responsables, d’une mobilisation des revenus, en introduisant et en construisant des changements sociaux ».