Soutien à la société civile (DANIDA)

Les fonds DANIDA permettent  entre autres aux organisations retenues de mener des actions de promotions des droits humains en allant aux contacts des populations à travers le pays

Oxfam au Burkina a été retenue par l’Ambassade Royal du Danemark comme gestionnaire principal du fonds d’appui aux Organisations de la Société Civile dans le cadre de son programme « droits humains et stabilité » au Burkina Faso pour la période de 2016 à 2020. D’environ 14 millions de dollars (12 332 215,80 Euros), ce fonds vise à fortifier une société civile représentative défendant les droits humains auprès du Gouvernement. Il s’agit concrètement pour Oxfam de recruter (au moyen d’appels à propositions de projets) des partenaires locaux engagés sur des thématiques qui s’intègrent dans la promotion des droits humains, et de les accompagner dans la réalisation d’activités par l’appui financier et le renforcement des capacités. Pour ce faire, 5 guichets de financement ont été identifiés.

Guichet 1 : organisations œuvrant en faveur des droits humains et l’engagement citoyen. Sept OSCs ont été recrutées pour la mise en œuvre des actions de ce guichet en 2017 : L´Association des Femmes Juristes du Burkina Faso (AFJ/BF), le Centre national de presse Norbert ZONGO, le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD), le Mouvement burkinabè des droits de l´homme et des peuples (MBDHP), Semfims, le Réseau national de lutte anti-corruption (RENLAC) et le CIFOEB

Guichet 2 : appui aux initiatives dans divers secteurs de développement avec en toile de fond la réduction des inégalités homme/femme. Les associations bénéficiaires de ce guichet sont : IJACOD (Initiatives des Journalistes Africains pour la Coopération et le Développement), WiLDAF (Woman In Law and Development in Africa), AJDD (Association des Jeunes pour le Développement Durable), AD/GEE (Association pour le Développement/Goutte d’Eau pour l’Enfant), MCDB (Mouvement Citoyen pour le Développement de la Bougouriba), CQDJ ( Centre pour la Qualité du Droit et la Justice), AJCD (Association Jeunesse Culture et Développement);

Guichet 3 : droit à l’eau et à l’assainissement. Ce guichet vise notamment à veiller à la mise en œuvre de ce droit par le ministère en charge de l’eau, «à travers l’intégration des principes de l’Approche Fondée sur les Droits Humains dans les processus décisionnels d’investissements, la définition des conditions d’accès aux services d’AEPHA et les processus de consultation et de décision sur la gestion des ressources en eau». La gestion de ce guichet est confiée à l’ONG partenaire Diakonia;

Guichet 4 : protection et défense du droit humain à l’eau et à l’assainissement à travers l’acquisition des informations et des capacités nécessaires et la mise en œuvre des actions pertinentes de contrôle et d’influence de l’action publique en matière de GIRE et d’AEPHA » (op cit.). Ce guichet a pour cibles prioritaires les institutions publiques et les organisations de la société civile et dans ce cadre c´est le consortium IRC/Water Aid Kadiogo qui a été retenue pour la mise en œuvre d´activités de promotion de l'Approche Fondée sur les Droits Humains (AFDH) en matière d'eau et assainissement ;

Guichet 5 : cohésion sociale et sources de résilience contre la montée de la radicalisation. Il accompagne les actions de prévention mises en œuvre par les organisations de la société civile en faveur des groupes à risques que sont notamment les jeunes et les réfugiés.